Jardin Botanique [Tours 37]

Aujourd’hui j’ouvre une nouvelle rubrique « les carnets tourangeaux » pour quelques découvertes ou endroits sympa à découvrir à Tours et ses environs. Aujourd’hui on part pour une petite balade au jardin botanique, situé juste à côté de la maternité. Souvenirs, souvenirs …

« Le Jardin Botanique est localisé sur une ancienne zone humide traversée autrefois par le ruisseau Sainte-Anne. Ce cours d’eau reliait directement la Loire et le Cher et alimentait les douves du château de Plessis-lès-Tours. Il fût construit entre 1831 et 1843 grâce aux tourangeaux et tout particulièrement à la ténacité et à la générosité de Jean-Anthyme Margueron. En effet, ce pharmacien fut à l’initiative de ce projet comportant une école de botanique destinée aux étudiants de la nouvelle école de Médecine et de Pharmacie située en face du jardin. M. Barnsby, Directeur du jardin, permit dès 1869 l’acquisition de quelques animaux exotiques. Le jardin a survécu à de nombreuses agressions : inondations de 1846 et 1856 (2 m d’eau dans les serres !), incendie de l’Orangerie en 1869, bombardements de 1944, tempêtes de 1953, 1987… »

botanique1

« Les animaux dans le jardin botanique ont été introduits en 1856 pour attirer le public vers ce tout « nouveau jardin », Il s’agissait à l’époque d’un jardin d’acclimatation avec des animaux tels que singes ou lions provenant de cirques ou de zoo. Le plus connu d’entre eux reste Bobby le phoque qui a fait la joie du public jusqu’en 1996.

A présent, la collection animale du Jardin Botanique à laquelle les Tourangeaux sont toujours attachés, est  traditionnellement orientée vers des espèces exotiques : des wallabies partagent leur enclos avec un émeu, une famille de porcs-épics est installée dans une fabrique (petite bâtisse de brique). Au centre du jardin, une volière abrite des perroquets, des perruches et  des canaris.

Différentes espèces de canards profitent de la rivière. En suivant celle-ci, vous rencontrerez un couple de cigognes. Sur le plan d’eau qui la termine, vous observerez un groupe de flamants roses.

Une collection de tortues est visible en période estivale. Elle est principalement constituée d’animaux recueillis dans le cadre d’un programme de préservation de la faune sauvage. Quelques animaux domestiques sont présentés dans une mini ferme : âne, porc asiatique, moutons, chèvres partagent leur enclos avec des lapins et des volailles. Les horaires d’ouverture rendent possible le contact direct avec les animaux. » [source : http://www.tours.fr/]

Bobby le phoque, a été remplacé par des ours, puis aujourd’hui par ce petit porc épic.

botanique2

Puis nous avons la possibilité de nous promener dans une mini ferme, où les poules, le gros cochon, les chèvres, … peuvent se balader librement, et manger la poussette de ma fille … 😉

botanique3

botanique4

botanique5

7 comments

Laisser un commentaire